«

»

Sep 15

Les élèves au manettes

Dans la continuïté de ce que je faisais l’année dernièr et suite à une discussion avec @AngeAnsour, j’ai pris une décision : cette année, ce seront les élèves aux manettes. Je profite d’avoir des “grands” (TS) pour les faire travailler sur leurs outils. Concrètement, dans une classe inversée “classique” (tel que j’ai commencé en fait), les outils, supports de cours et les activités sont construits par le professeur. Ensuite, les élèves s’approprient tous ça et travaillent en autonomie avec. Cette année, après un essais l’année dernière, ce sont les élèves eux-mêmes qui vont le faire. Oui, ils vont écrire leurs activités, trouver leurs supports de cours et écrire leurs outils.

Le seul outil que j’ai écrit, la “colonne vertébrale” de l’année si vous voulez, ce sera la “boîte à outils”. Je communique donc à mes élèves dès le début de l’année tout ce que j’attends d’eux en terme de compétences. Certains items sont encore explicités (typiquement ceux qui viennent de 1ereS, histoire de ne pas perdre trop de temps) mais on écrira ensemble ce qui est demandé pour les items “spécial terminal” (comme la mécanique par exemple). Pour le reste, ce sont les élèves qui se débrouillent… Bien sûr je les accompagne et voici ce que j’ai mis en place pour y arriver correctement (enfin j’espère, à voir à l’usage, comme d’habitude) :*

  • Google Apps For Education avec un Drive associé pour tous les élèves. Un ENT quoi leur permettant de partager leurs travaux, ensemble et avec moi. Mais rien de nouveau là.
  • Un pearltree pour les ressources de cours. Fini le blog où j’agrégeais seule à la main toutes les ressources de cours. Maintenant, on a un agrégateur de classe. Certes, je continue à y mettre les ressources que je trouve intéressantes. Mais maintenant, les élèves aussi y ajoutent du contenu. Pearltree marche très bien pour l’instant. Mon seul regret : qu’il n’y ait pas de système de vote permettant de dégager du lot les ressources vraiment intéressantes/utilisées.
  • Les plans de travail. Comme je suis en terminale avec des nouveaux élèves, je suis restée sur un système d’évaluation “classique”. Pas de pilotage par l’évaluation possible alors, contrairement aux autres années. Du coup, j’ai introduit desPlan de travail validé TS plan de travail 1TSplans de travail, par équipe. Par quinzaine, chaque équipe décide de ce qu’elle va faire dans la quinzaine à venir. Tout. Depuis les cours qu’elle va travailler (carte mentale, fiche de vocabulaire), des ressources qu’elle va rechercher, des exercices qu’elle va faire, des auto-corrections également. Je compte rajouter les TP d’ici quelques semaines. Puis, je prends 30 minutes avec l’équipe pour faire le point. Je regarde comment ils ont respecté leur plan de travail passé, fixe une lettre qui comptera dans l’évaluation du trimestre. Et je regarde ce qu’ils ont prévu de faire par la suite, si je suis d’accord, je signe et ils sont partis !
  • Les TP : je leur ai donné le programme officiel. On a regardé ensemble les “phrases en italique” (=les TP). Puis, chaque équipe a choisi un TP qu’ils doivent travailler. On va ensuite tourner de façon à faire marcher +++ l’apprentissage par les pairs.
  • L’organisation du temps scolaire. Toujours dans la continuité de l’année dernière, plus de notion de “heure de cours” ou de “2h de TP”. Le temps en labo est mis à profit le plus possible pour faire des manipulations et le temps en cours est du temps privilégié pour travailler en équipe et avec la professeur. Concrètement, j’arrive à me dégager 30 minutes par quinzaine pour le bilan avec toutes les équipes. Une fois l’année un peu avancée, j’espère passer à une fois par semaine pour les équipes qui en ont le plus besoin. 2h en laboratoire où les élèves manipulent. J’ai encore 1h de cours “classique” par semaine. Je demande aux élèves de décider de quelles notions ils veulent que je parle. J’annonce les notions abordées à l’avance et le cours est facultatif. Ce matin, j’ai fait “salle comble”, 24 élèves présents sur 31, ça sent encore la rentrée :). Il me reste un peu de temps pour faire du suivi moins cadré.

Pour l’instant, notre petit rythme se met en place petit à petit. J’apprécie de suivre le progrès de mes élèves de très près. Certains ont encore du mal avec la place que j’accorde à l’erreur, se sentent encore un peu perdus. Comme j’ai dit aux parents en réunion, le vrai bilan aura lieu dans un mois !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>