«

»

Oct 08

Du lâcher prise

Control freakLaisser l’élève apprendre par lui-même, en débat avec ses pairs. Ne pas être dans le contrôle mais dans la régulation. Jouer sur la motivation interne plutôt qu’avec des carottes et des bâtons. Rendre l’élève autonome, lui apprendre à se poser des questions, à avoir une regard sur sa façon d’apprendre, le fameux “apprendre à apprendre”.

On est beaucoup a essayer de mettre cela en pratique dans nos classes. A des degrés différents, avec nos succès, nos échecs, nos questions, nos limites. Mais on laisse l’élève prendre le volant, on accepte de ne pas avoir toutes les réponses, que peut-être, l’élève sait mieux que nous comment il apprend. Peut-être même qu’il peut nous apprendre des choses.

Et c’est pas évident. Parce que, en tant que prof, ce qu’on aime par-dessus tout, c’est parler. Et qu’on nous écoute. Si possible en silence, ou mieux, d’un air intéressé, des étoiles dans les yeux et en posant des questions pertinentes (qui nous font aller un peu plus loin que le programme). En tout cas, moi, j’adore ça. J’adore ce côté théâtral de l’enseignement. J’enseigne (ce que je juge être, en tout objectivité) la meilleure matière du monde. Parler du monde qui nous entoure, faire le lien entre ce qu’ils observent tous les jours et les concepts scientifiques, changer leur façon de voir le monde (l’humanité entière tient dans un dé à coudre si on enlève le vide atomique, comment peut-on survivre sans savoir ça ?). En plus, mes cours magistraux plaisent. Je me souviens encore : stagiaire, mon directeur d’établissement était venu voir mon cours sur la température afin de faire son appréciation. A la fin du cours, il est venu, le sourire aux lèvre, me disant qu’il avait appris pleins de trucs, les yeux pétillants, me prédisant un bel avenir dans l’éducation (et me donnant une belle appréciation au passage). Bref, je suis une pro du “cours dialogué” comme on l’appelle. (c’est un cours magistral où les élèves qui suivent ont le droit de poser des questions et le cours prend la direction indiquée par les questions)

8 ans après cette visite, je ne pourrais plus accueillir de directeur. Parce que je ne fais plus de cours dialogué. Cette année, enfin, après 8 ans d’efforts, j’ai réussi à les faire entièrement disparaître. Et j’ai dû me faire violence, à moi (arrêter de parler, l’enfer), aux élèves, au parents, parce que tous le monde les voulaient ces cours. Pourquoi cet acharnement ? Je cherche un peu les ennuis on dirait.

Parce que j’ai, chevillé au corps une conviction : ce n’est pas moi qui enseigne, c’est l’élève qui apprend. Venez dans une salle des profs, on entend des phrases comme “J’ai réussi à finir le programme cette année” “Je fais l’électromagnétisme avant la chimie” ou “Je suis content de ma séance, j’ai réussi à faire tout ce que j’avais prévu” (mon préféré). Et les élèves, ils ont fait quoi là-dedans ? Ils ne sont même pas présents dans ces phrases.

Maintenant que je ne fais plus de cours en présentiel, je peux dire “Mes élèves ont fini le programme” ou “ils ont choisi de faire l’électromagnétisme avant la chimie” ou “les élèves ont réussi à finir ce qu’ils avaient prévu de faire”. Et je sais qu’ils l’ont fait. Et je sais qu’ils le retiennent. C’est ça la vraie différence, celle qui fait que, jamais, je n’ai eu envie de faire demi-tour : moins j’en fais, plus ils en font. Plus ils réfléchissent, s’approprient les concepts, posent des questions, et retiennent. Depuis que je n’enseigne plus, ils apprennent mieux.

Ma victoire je l’ai eu ce matin. Sophie a eu un grave accident à la fin des vacances. Elle n’a pas fait la rentrée de Terminale. Ce matin, c’était la première fois qu’elle venait en physique. 5 semaines de retard, pas évident de recommencer alors que les autres font des dosages depuis 3 semaines. Et pourtant, elle maîtrisait mieux que tous les autres, sans avoir révisé. Elle l’avait travaillé toute seule en 1ereS, dans le cadre des questions libres. Qui a dit que les élève oubliaient tout pendant l’été ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>